lifeworksgestaltlogobase

About Me

Ma photo

I teach and practice Gestalt therapy, Career decision coaching, and Family Constellations work. As well as Australia, I teach workshops and training in China, Japan, Korea, the USA & Mexico. I am author of Understanding The Woman In Your Life, a book of advice for men about relationships with women. In my work as director of Lifeworks I provide therapy,  training and supervision. I am a Phd candidate, studying the interpersonal dynamics of power, and am currently director of an MA in Spiritual Psychology for Ryokan College, an accredited online institution based in LA.

vendredi 25 avril 2014

Case #4 - Attirante et célibataire


Tracey avait été marié pendant 12 ans, et a eu un enfant. Elle n'était pas malheureuse dans son mariage. Elle s'est très bien avec son partenaire. Mais ils ont eu le sexe rarement.
Au début de leur relation, elle était allée à l'étranger pour une année. Pendant ce temps, elle a eu une aventure très intense et très sexuelle. Elle a couru loin de lui, est venu à la maison, et s'est marié. Mais il lui a fallu beaucoup de temps pour se remettre de l'expérience, et elle n'avait pas encore intégré il.
Il s'agit d'un exemple classique de fois inachevé et polarités dans Gestalt.
Tandis qu'elle parlait de la question, je lui ai demandé, qu'est-ce que vous vous sentez maintenant. C'est une question de Gestalt classique.
Elle avait beaucoup de sentiments, complexes. Nous sommes allés dans les somatique, prendre le temps de travailler à travers la tristesse, l'intensité et la nature infondée de l'expérience. Ce n'est pas nécessaire d'entrer dans «le passé», parce que le passé est présent, et tout ce que nous devons faire face à la nature inachevée du passé est à notre disposition pour travailler, maintenant.
Nous avons également fait un travail de groupe. Son auto sauvagement sexuelle, et elle-même heureusement marié. Son enjambant les frontières, et son non-risque prudent de prendre l'auto.
Dans cette conversation, je suis son d'échanger des endroits comme elle a joué les deux côtés de sa personnalité.
J'ai aussi vérifié pour les sentiments qu'elle avait de chaque côté. J'ai invité chaque côté de critiquer l'autre: «vous êtes trop sauvage», «vous êtes trop ennuyeux».
Après une conversation, les deux parties se sont rapprochées et ont convenu sur un terrain d'entente. Cela se produit naturellement, avec le bon type de support, et conduit à l'intégration de nos divisions, comme Fritz Perls les appelait.

jeudi 24 avril 2014

Upcoming workshops in Romania

H folks.

I wanted to let you know that I will be running two workshops in Romania in May.

-------------------------------------------------------

Workshop #1
Host:
Societatea de Gestalt Terapie din Romania

Workshop subject:
A Gestalt approach to working with couples

City:
Bucharest

Contact:
gestaltro@yahoo.com
ph +40 (21) 319 69 52

-------------------------------------------------------

Workshop #2
Host:
AMURTEL Romania

Workshop subject:
Psychotherapy and spirituality

City:
Bucharest

Contact:
didi@amurtel.ro
ph +40 (744) 565 252

vendredi 18 avril 2014

Case #3 - Joan la cliente mécontente

Joan était une cliente d'une cinquantaine d'années. Elle avait beaucoup d'argent et deux grandes filles, de maris différents. Elle était divorcé, et voyageait beaucoup.
Joan n'était pas heureuse. Elle sentait un manque de confiance professionnel, notamment concernant la mise en pratique de ses nombreuses années d'études. Elle se sentait incomprise par les autres, pas soutenus par ses amis. Elle sentait qu'elle donnait toujours à ceux qui l'entouraient, mais que ces derniers n'avaient vraiment d'intêret pour elle. Elle était pleine de ressentimment, coincée.
La thérapie avec elle n'était pas facile. Elle voulait des solutions, mais rejetait toutes suggestions. Fondamentalement elle voulait de l'empathie et de la compréhension. D'une certaine manière, simplement de la sympathie. 
Au bout d'un moment, je me suis sentie incomfortable de simplement confirmer, en permanence, à quelle point les choses allaient mal pour elle. Elle était réticente à reconnaître son rôle, et à chaque fois que je pointait qu'elle avait une responsabilité vis à vis de son mal-être, elle avait tendance à se mettre sur la défensive, à être en colère contre moi.
Elle voulait que chaque session soit orientée sur ses malheurs, sur à quelle point elle était maltraitée. Encore une fois, j'était inconfortable d'être là, à écouter. Quelque part, je ne faisais qu'apporter du soutien à sa position, celle de rester dans une vie étouffante et improductive.
A chaque fois que l'interrompais, elle s'énervait et me critiquait.
Ce n'était pas une thérapie facile !
J'introduit l'idée que ce qui ce passait dans son monde était également visible dans notre relation. La manière qu'elle avait de ne pas se sentir écouté ou soutenue était présente dans la façon qu'elle avait de me considérer. Certaines de mes réactions envers elle étaient similaires à celles des autres.
Parfois, elle était ouverte à mes paroles, d'autre fois elle voulait juste revenir à ses histoires habituelles.
Un jour, j'introduit des élèments que je voulait travailler avec elle, plutôt que de passer du temps à écouter ses récits. Elle était offensée, et très en colère. Elle voulait arrêter la thérapie.
En terme relationnel, c'est un exemple de ce que nous nommons "larme" dans l'élaboration du lien. C'est la responsabilité du thérapeute de "réparer" cela, en faisant le travail de prise de conscience et de reconnection. 
C'est donc ce que j'ai fait, reconnaissant qu'elle avait vécu ma réaction en tant que rejet, et combien elle était touchée et contrariée. J'ai reconnu à quel point j'étais impatient d'avancer dans le travail thérapeutique, à quel point je me sentait coincé en écoutant ses histoires. J'ai reconnu que la manière dont j'essayais d'amener de la présence, de la vie, dans la thérapie ne fonctionnait pas pour elle.
Elle se sentit plus calme, c'était probablement la première fois de sa vie que quelqu'un lui montrait l'endroit où la relation dysfonctionnait. En ce sens, la guérison vint de cette expérience, il en résultat qu'une partie d'elle se renforçat.
Néanmoins, il restait beaucoup de travail...






dimanche 13 avril 2014

Case #2 - Quelles sont vos limites?

Un jeune homme est venu me voir, il avait des difficultés avec sa petite amie. Il souhaitait continuer la relation, néanmoins elle voulait davantage de distance. Tout en affirmant l'aimer, il semblait qu'elle perdait de l'intérêt pour la relation et souhaitait un engagement moins fort.
Il se sentait frustré et avait le sentiment de ne pas avoir beaucoup de pouvoir sur la situation. Il semblait que la balle était dans son camp et, à part lui courir après, il ne savait pas quoi faire. Elle était indécise, manquant de clarté sur ce qu'elle voulait. 
Nous avons exploré qui il était dans cette situation. En Gestalt, nous nous attachons davantage à augmenter l'attention sur ce qui se joue, et moins à rechercher immédiatement des solutions. C'est pourquoi la question clé, dans de nombreuses circonstances est «  qui êtes vous  ».
C'est pourquoi, même si il avait le sentiment de ne pas avoir le choix, le premier pas était de trouver ses propres limites. La définition du soi passe par là. 
Nous avons posé des questions tels que  :
Quel degré de contact physique minimum est suffisant pour vous  ?
Combien de temps êtes vous prêt à patienter avant d'avoir besoin de passer à autre chose  ?
Quelles sont vos attentes en terme d'interaction personnel  ?
Qu'est ce que vous voulez sur le long terme  ?
Durant cette période d'éloignement, quelles sont les limites et les règles que vous appliquez pour vous, et que vous lui demandez d'appliquer  ?
En identifiants ces limites, il fut en mesure de voir qu'il n'était pas juste dans position «  suppliante  » , au contraire, qu'il pouvoir définir sa propre place dans la relation.

En Gestalt, nous considérons que les limites sont très importantes pour permettre un bon contact, clair. Il existe des moyens d’appréhender les distorsions des liens, et ,ce faisant, d'identifier la manière dont le client est en déséquilibre. Ainsi, il peut se retrouver davantage dans la relation. 

vendredi 11 avril 2014

Case #1 - Trevor et le doute

Trevor était en relation avec une femme, il l'a même proposé en mariage. Mais il est encore pas tout à fait certain qu'elle était la bonne. Il se sentait plus confortable avec cette décision suite à la thérapie, mais les doutes substituent. Il a estimé qu'ils étaient sur la même longueur d'onde, qu'ils s'aimaient l'un l'autre, et qu'ils auraient une bonne vie ensemble. Mais son doute l'affaiblit constamment- existait-il une personne qui lui convient en fait plus?
Il a toujours essayé de surmonter son doute - en se disant que ce n'était pas rationnel, ou raisonnable ou utile. Il a essayé de réfléchir sur les points positives à son sujet. mais le doute apparait davantage et leur sape leur relation.
Donc, à la thérapie on a pris plusieurs approches.
Tout d'abord, on s'est orienté au contexte- ceci est l'orientation de la théorie du champ de Gestalt. Son père avait une affaire permanente avec une autre femme. Alors, Trevor avait grandi avec cette triangulation. Alors quand il est venu à s'engager avec le mariage, il s'est trouvé en doute s'il y avait une 'autre femme' qui pourrait 'voler' son attention.
Je l'ai invité à simuler une conversation avec son père et sa maitresse. Leur disant comment leur relation lui a affecté durant son enfance, et en ce moment elle continue à le hanter. Je l'ai invité à remarquer ses sentiments- tristesse, colère- quand il leur parlait.
Cette conversation l'aidait à finir avec les "affaires inachevées" de sa famille. En lui invitant à figurer son expérience actuelle, ceci lui permet d'avoir du soutien dans la thérapie, et mettre son énergie dans son corps. L'affaire inachevée est aussi stockée en somatique.
Mais il y avait du travail à faire. On avait besoin de travailler avec la polarité: confiance/engagement, et doute/incertitude. Gestalt utilisait beaucoup l'intégration des polarités.
Donc, je l'invitait à une autre expérience de Gestalt: imaginez que vous parlez à une amie, qui semble être une personne sceptique - c'est à dire l'externalisation et posséder la voix de doute dans sa tête.
Ce qui est arrivé ensuite était intéressant. Il a commencé à faire le contraire- dire à son amie comment elle devrait avoir en fait plus de foi.
J'ai remarqué cela et figuré qu'il parlait à ce temps là avec "la voix de la foi". cela lui donne une reconnaissance expérientielle d'une autre voix alternative.
Donc maintenant, quand il commençait à écouter "la voix de doute", il sera capable d'écouter "la voix de la foi", qui va compter l'effet de doute minant.
ceci est réalisé, non pas en lui conseillant ce qu'il faudra faire, mais plutôt en créant les circonstance pour une nouvelle expérience: C'est l'accent dans la thérapie de Gestalt.

À propos

Steve Vinay Gunther·

J'enseigne et je pratique la thérapie Gestalt, le coaching et les constellations familiales. Je propose des ateliers et des formations en Australie (dont je suis originaire), en Chine, au Japon, en Corée, aux Etats-Unis et au Mexique. Je suis l'auteur de « Understanding The Woman In Your Life », un livre qui s'adresse aux hommes, concernant leurs relations aux femmes. Dans mon travail, en tant que directeur de Lifeworks je propose de la thérapie, des cours et de la supervision. Je suis en train de réaliser un doctorat sur les dynamiques de pouvoir dans les relations interpersonnelles, et je suis actuellement le directeur d'un MA en psychologie spirituelle pour l'université Ryokan, une instution numérique et accréditée, basée à Los Angeles.

© Lifeworks 2012

Contact: admin@learngestalt.com

A qui s'adresse ce blog?

Ces études de cas sont destinées à des thérapeutes, à des étudiants, et à tous ceux qui travaillent dans le milieu de l'aide à la personne. L'objectif est de montrer de façon pratique, en liant des aspects théoriques et des défis cliniques, le fonctionnement de l'approche Gestalt.

Étant donné qu'il s'adresse à un réseau professionnel, il est possible de s'abonner à ce blog. Entrez votre adresse e-mail pour recevoir des notifications à chaque fois qu'un nouveau post est mis en ligne.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

© Lifeworks 2012

Contact: admin@learngestalt.com

Langues:

HOME

Informed Consent & Rates

PROFESSIONAL TRAINING

Gestalt Therapy Defined

PROFESSIONAL SERVICES

PAYMENTS

OTHER STUFF

Links

Book:Advice for Men about Women

BLOGS

• English

Bahasa

Čeština

Deutsch

Español

Français

Greek ελληνικά

Hindi हिंदी

Magyar

Melayu

Italiano

Korean한국의

Polski

Português

Română

Russian Русский

Serbian српски

Chinese 中文

Japanese 日本語

Arabic العربية

English Bahasa Čeština Deutsch Español Filipino Français ελληνικά हिंदी Magyar Melayu Italiano 한국의 Polski Português Română Русский српски 中文 日本語 العربية

If you are interested in following my travels/adventures in the course of my teaching work around the world, feel free to follow my Facebook Page!

Gestalt therapy sessions

For personal therapy with me: www.qualityonlinetherapy.com

vinaysmile

J J'actualise ce blog deux fois par semaine. Il est traduit en plusieurs langues.

Je vous invite à vous abonner.

logosm1

Links

Career Decision Coaching

Here

Lifeworks

Gestalt training and much more

http://www.depth.net.au

For Men

Here is a dedicated site for my book Understanding the Woman in Your Life

http://www.manlovesawoman.com

The Unvirtues

A site dedicated to this novel approach to the dynamics of self interest in relationship

http://www.unvirtues.com

Learn Gestalt

A site with Gestalt training professional development videos, available for CE points

http://www.learngestalt.com

We help people live more authentically

Want more? See the Archives column here

Want more? See the Archives column here

Gestalt therapy demonstration sessions

Touching pain and anger: https://youtu.be/3r-lsBhfzqY (40m)

Permission to feel: https://youtu.be/2rSNpLBAqj0 (54m)

Marriage after 50: https://youtu.be/JRb1mhmtIVQ (1h 17m)

Serafina - Angel wings: https://youtu.be/iY_FeviFRGQ (45m)

Barb Wire Tattoo: https://youtu.be/WlA9Xfgv6NM (37m)

A natural empath; vibrating with joy: https://youtu.be/tZCHRUrjJ7Y (39m)

Dealing with a metal spider: https://youtu.be/3Z9905IhYBA (51m)

Interactive group: https://youtu.be/G0DVb81X2tY (1h 57m)